Starty

Actualités

L'écosystème
des startups

I am text block. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Coach sportif Dimitri Declerck

Dimitri Declerck : Un coach sportif qui allie passion et entrepreneuriat

Coach Sportif Dimitri Declerck

Présensation de Dimitri Declerck :

Coach sportif spécialisé dans le CrossFit à Dunkerque, Dimitri Declerck nous a livré ses conseils, son expérience ainsi que son parcours entrepreneurial. Passionné par son domaine d’activité, il allie au quotidien son ambition et ses compétences pour exercer au mieux son métier de coach sportif.  

Peux-tu nous parler de ton parcours ? Tes études ? D’où tu viens ?

Je m’appelle Dimitri, j’ai 29 ans et ça fait maintenant 4 ans que je suis coach sportif. Niveau étude j’ai fait un Bac ES et ensuite je suis allé à la Fac, d’abord en social mais ça ne m’a pas plu du tout. J’ai quand même eu mon année mais j’ai ensuite rejoins la Fac de Sport , j’ai fini à Calais pour réaliser ma dernière année de Licence et mon Master.

Aujourd’hui tu as crée ton business, qu’est ce qui t’as vraiment poussé à te lancer dans l’entrepreneuriat ?

En gros on va dire que j’ai eu 2 grosses étapes. La première c’est mes « boss » actuels qui travaillent dans la salle où l’on se trouve aujourd’hui (WE ARE FIT) et qui m’ont accompagnés. Ils m’ont donné ma chance suite au départ de 2 coachs, je terminais mes études et j’ai pu enchaîner directement avec du coaching pour des cours collectifs . Ensuite la deuxième étape c’est un premier coaching perso que j’ai effectué et à partir de là tout s’est déclenché. L’effet réseaux sociaux a fait que j’ai ensuite eu plusieurs demandes et que j’ai pu me lancer. Maintenant je fais quasiment plus que du coaching perso. 

Donc on peut dire que la com’ autour de ton activité t’as permis d’acquérir des clients ?

Oui avec des conseils de certains proches j’ai pu me développer sur cet aspect communication et c’est vraiment un aspect important pour mon activité. Pour avoir des nouveaux clients je passe beaucoup par Instagram. Au début sur Dunkerque le bouche-à-oreille m’a aussi beaucoup aidé.

Du coup comment tu procèdes pour essayer d’attirer des nouveaux clients ?

Souvent avec le côté sportif, l’avantage c’est que souvent quand la personne fait appel à un coach perso elle a déjà une attente, un objectif. Moi après j’essaye de ficeler cet objectif et de voir à quel point elle est motivée. J’aime bien dire que tu auras le résultat de ton investissement, si tu t’investis à 100%, tu auras des résultats. Faire du sport, bien manger, bien dormir c’est la bonne recette.

Au début comment t’as fait pour te financer ? Est-ce que c’était compliqué au niveau administratif ?

Pour le côté administratif vu que je sortais de l’école je me suis tout de suite dit que je devais le faire parce que sinon je le ferai jamais. Y fallait que je fasse ça rapidement et calmement tant que j’avais le temps. Le fait d’être auto-entrepreneur dans une autre société c’était un peu particulier mais j’ai réussi à bien ficeler le truc. Pour le financement j’ai pris uniquement mon argent personnel pour aménager mon espace donc j’ai financé par moi-même avec mes économies.

Comment tu as-fait pour te former ? Est-ce que tu as eu besoin d’une formation supplémentaire en dehors de l’école ?

Pour le CrossFit on doit avoir un diplôme qui s’appelle le Level One. C’est la seule chose dont tu as besoin en plus des diplômes universitaires mais je me suis aussi beaucoup formé avec du contenu  sur Instagram et Youtube. Sur mes premiers cours il y a beaucoup de clients qui sont venus me voir en me disant que mes cours étaient vraiment nuls. J’ai eu l’égo de me dire « ok si les gens te le disent c’est que y’a quelque chose à changer ». Du coup j’ai dû bosser, beaucoup sur Youtube et aussi grâce à Rémi et Audrey (coachs de la salle) qui m’ont permis de me perfectionner avec leurs conseils.

Du coup tu t’es fortement auto-formé ? Est-ce que les cours universitaires t’ont vraiment aidé quand même ?

J’ai eu la chance d’avoir un prof de la Fac qui est récemment venu me voir et justement on en parlait tout les deux. C’est vrai que y’a certaines connaissances théoriques qui me servent mais par exemple très peu de ce que j’ai pu faire en stage  ressemble à ce que je fais aujourd’hui. Je trouvais ça un peu dommage, y’a des choses à améliorer et d’autres à garder, c’est un peu comme partout.

Comment t’as fait pour te différencier des autres ? Pour proposer une formule différente pour acquérir des nouveaux clients ?

Je pense que la plus belle offre c’est le résultat. Les premiers clients que j’ai eu, j’ai eu de la chance parce qu’ils ont joué le jeu à 100%, du coup il y a eu des résultats très rapides, surtout que dans ce taff là les gens attentent généralement un résultat assez rapidement. Etre honnête avec les gens en leur disant que le résultat n’arrivera pas du jour au lendemain mais que si vraiment on s’investit le résultat sera là. Y’a pas de recette miracle, si la personne est pas motivée je peux pas faire autrement. J’aime bien aussi envoyé quelques textos de « pics », de demander par exemple si la personne vient pas sans prévenir à une séance « ok t’es plus motivée ? ». Ça permet de toucher un peu l’égo de la personne et souvent après elle revient la séance d’après.

Quelles sont selon toi les 3 qualités qu’un entrepreneur doit avoir pour réussir dans ton domaine ?

  • En premier je dirai l’empathie je pense , t’as besoin de te mettre à la place de la personne. Les personnes qui vont arriver n’auront jamais le même vécu, certains peuvent avoir des soucis personnels donc faut essayer de comprendre la personne, qu’est-ce qui l’a amené ici et comment tu peux l’aider à changer. C’est aussi un accompagnement dans la vie de tous les jours et pas uniquement sportif.           
        
  • Je pense qu’il faut aussi beaucoup travailler. Si t’es là pour compter tes heures je pense que c’est pas le métier qu’il faut faire. Ça demande beaucoup d’investissement au départ. Moi par exemple c’est l’année où professionnellement ça a le mieux marché mais c’est aussi l’année où j’ai le moins pris de vacances.

  • La dernière qualité c’est d‘être passionné. Tu peux pas faire le taff sans passion. Moi j’ai de la chance dans ma vie de tous les jours d’avoir une copine qui travaille beaucoup, mon père est à la salle quasiment plus que moi (il est dans les meilleurs pratiquants européens en CrossFit). Du coup j’ai ma famille qui est ici presque tous les jours, c’est une passion, je suis plus ici que chez moi. Pour tout entrepreneur je pense que c’est d’abord se dire « ok je vais d’abord vivre de ma passion avant de penser à l’argent »

 Et pour finir est-ce que tu aurais 1 ou 2 conseils à donner à une personne qui souhaiterait entreprendre ?

C’est vraiment se lancer, souvent ça fait peur mais au final 1 an après on se dit qu’on accompli déjà pas mal de choses. Je pense que le travail de salarié va disparaître petit à petit donc c’est de se dire « ok faut que je puisse vivre d’un truc qui motive ». C’est vraiment une motivation de se dire chaque jour « ok c’est cool en fait je fais ce que j’aime ». Presque chaque jour je rencontre aussi un échec, plus ou moins grand mais le plus important c’est de se demander pourquoi ça a été un échec. Si chaque jour on avait que des réussites ce serait un peu lassant.

"Si tu vis de ta passion tu vas déjà enlever pas mal de soucis dans ta vie"

Encore un grand merci à Dimitri Declerck pour le temps qu’il nous a accordé, nous lui souhaitons beaucoup de réussite pour ces prochaines années. Nous remercions également la salle WE ARE FIT pour leur acceuil.

N’hésitez pas à visionner l’interview complète sur notre chaîne Youtube.